ARTICLE HUMEUR #2 : LE JOUR OU J'AI ENFIN DECIDE DE ME METTRE AU SPORT

19.02.2017

On se retrouve en ce dimanche ensoleillé, avec un article humeur. J'espère qu'il vous plaira autant que le premier. Qui aurais pu croire qu'un jour je vous parlerai de sport ici, enfin de sport c'est encore un bien grand mot pour moi, mais on va y revenir.

 

Il y a quelques jours, j'ai enfin pris conscience que si je ne me bougeais pas maintenant, je ne le ferai jamais. Depuis toute petite, je n'ai jamais vraiment aimé le sport, ce n'est pas faute d'avoir tout essayé, je me suis inscrite à, à peu près tous les sports sans jamais y trouver mon compte. Et surtout sans jamais aller jusqu'au bout. J'avais commencé le volley (j'y ai perdu plusieurs bagues de mon appareil dentaire), le basket (j'avais plus souvent le ballon dans les dents que dans les mains) le badminton (j'ai du casser 10 raquettes) la danse (no comment), j'ai quand même réussi à faire 5 ans de gym mais j'avais 10 ans AHAH alors c'est dire à quel point cela remonte...

Puis, à l'adolescence, on a tous vécu cette période du sport obligatoire, les cours où tu as juste envie d'aller te bouffer un cookie à la boulangerie plutôt que d'aller au cours de 500 mètres. Les moments gênants avec les nanas que tu détestes mais qui sont plus fortes que toi... bref les pires moments de la vie sont ceux là. 

 

JE N'AI JAMAIS AIME LE SPORT. J'ai toujours dit que c'était trop dangereux, que je pouvais me casser quelque chose, qu'avec ma chance je perdrai un poumon en route ou que je me ferai kidnapper par un psychopathe. Depuis cette période fabuleuse, qu'est le lycée, je n'ai plus jamais fait de sport. Alors j'ai bien essayé, ma mère m'avait inscrite à la salle de sport, l'horreur ultime d'être matée tout le long par les kékés musclés que du haut, l'odeur de transpiration et les nanas qui te regardent de travers parce que tu n'as pas tenue jusqu'au bout le cours de body step ou body machin (tellement passionnée que je ne me souviens même plus du nom des cours que j'ai fait). J'ai tenue quelques mois et j'ai lâché l'affaire. Ensuite, je me suis lancée dans le fameux programme Fitness à la mode que tout le monde pratique : résultat j'ai tenu 3 semaines, ça m'a gonflé et j'ai tout jeté à la poubelle. J'ai bien essayé d'aller courir, mais toute seule dans mon champs rien d'emballant. J'ai aussi essayé la piscine, sauf que je n'ai jamais appris à nager autrement qu'en mode tortue, résultats je ne travaillais que les bras, mon objectif était plutôt d'avoir le cul de J-Lo et non les bras de Manaudou.

 

Autant dire que ma relation avec le sport est tout sauf amoureuse ... mais il y a peu, l'accumulation du stress, les nerfs à vifs et surtout un manque certain de cardio m'ont fait prendre conscience que si je ne me bougeais pas, je risquais de le regretter dans 10 ans.

Alors non, je ne vais pas me mettre au sport pour maigrir, j'en ai clairement pas besoin et surtout pas envie, j'ai des formes et je les assumes amplement. J'ai juste besoin de vider tout ce stress sur quelque chose, me vider la tête et accessoirement prendre soin de mon corps. Parce que c'est bien beau de mettre 10 tonnes de crème sur la tronche, pour au final ne pas s'entretenir en profondeur. Enfin vous m'avez compris.

J'ai donc déjà commencé à me bouger, je suis déjà aller courir 2 fois cette semaine, sans rechigner et avec plaisir. Et cela, grâce à ma meilleure amie, qui me motive et qui cours plusieurs fois elle aussi. Je suis également aller à la piscine, et je commence la semaine prochaine les cours d'aquabiking et d'aquaboxing. Le genre de cours qui va me faire un bien fou !!! 

 

Je ne pensais pas qu'un jour j'aurai la motivation de me bouger, et si vous me connaissiez dans la vraie vie, cette chose est vraiment impensable. Même mes parents ne m'ont pas cru quand j'ai dit que j'avais été courir (2x 7.5km en plus !!!) et que j'allais m'inscrire à des cours. 

Je pense que je suis arrivée à un moment de ma vie, où les choses doivent se faire avec envie et non par obligation. Je ne vais donc pas me forcer, si je me bouge déjà 2-3 fois par semaine, c'est un bon début. Je ne compte pas faire un marathon, ni avoir une tablette de chocolat. Je ne compte pas non plus me montrer à moitié à poil en mode sport sur les réseaux sociaux, j'ai juste envie de le faire pour moi et surtout pour ma santé.

 

Alors pour celles qui comme moi, détestent franchement le sport, ne perdez pas espoir, un jour la motivation va venir et vous prendrez conscience de la nécessité de pratiqué une activité physique, avec plaisir et sans frustration :)

 

On se fait un bilan dans quelques semaines, pour savoir où j'en suis dans cette relation particulière avec le sport

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload